Notre responsabilité d'humain, c'est de créer chacun à notre échelle notre paradis sur terre : ce monde dans lequel nous souhaitons vivre.

mardi 12 juin 2018

Trouver ou retrouver un bon sommeil

Dans cet article, je souhaite balayer quelques causes d'insomnie possibles - pas toujours très connues - et leurs solutions afin de retrouver un bon sommeil. Ces informations seront utiles pour de nombreux enfants et adultes.

Je voulais y ajouter aussi la méthode Au dodo les petits destinée spécifiquement aux bébés et enfants de 4 mois à 12 ans (que nous avons expérimentée avec succès sur notre bébé et qui nous a sauvés de l'épuisement, il faut le dire), mais l'article serait trop long, c'est pourquoi j'ai décidé de publier ce sujet à part, d'ici quelques temps.

Les causes possibles de l'insomnie sont en effet multiples, autant que les dimensions de l'être humain, et les recherches doivent en explorer les différentes composantes: physique, émotionnelle, mentale, énergétique... Difficile donc de faire le diagnostic à votre place, mais une enquête méticuleuse doublée d'une intuition à l'affût sauront vous aider, c'est sûr. Pour en savoir plus sur ces facettes, je vous renvoie à l'article où je partage ma vision de la santé holistique.



L'orientation et la position du lit

 

L'orientation et la position du lit font partie des éléments "de base" à contrôler. Les animaux et les enfants - en dehors des sourciers - ont en effet cette capacité encore présente de percevoir ce champ électromagnétique, et peuvent le rechercher ou l'éviter selon leur nature. Si l'enfant se réveille régulièrement la tête à la place des pieds, ou plaqué sur un bord du lit, vous pouvez suspecter un souci d'emplacement. C'est peut-être votre cas aussi ! 😝

Testez de placer le lit de manière à avoir la tête au nord et/ou déplacez-le dans la pièce, même si ce n'est que de quelques dizaines de centimètres. En effet il est maintenant bien connu qu'un corps placé au-dessus d'un filon (cours d'eau souterrain), d'une faille sèche, ou d'un croisement de filons, voit son fonctionnement affecté, surtout lorsqu'il y passe plusieurs heures. Si, comme moi, vous n 'êtes pas spécialiste du domaine, trouvez un bon sourcier (leur réputation les précède: quand on creuse à l'endroit qu'ils indiquent, on trouve de l'eau, à la profondeur et avec le débit annoncés), faites-lui faire le tour de votre maison et tenez compte de ses indications pour les lits et les lieux où vous passez du temps (bureau par exemple).



Le stress et le ressassement

 

Le stress est un facteur connu d'insomnie. Il peut se manifester de bien des façons: pensées incessantes (cerveau qui cogite et ne s'arrête pas la nuit), burn-out, tensions dans le corps... Cet état participe à l'acidification de l'organisme altérant le fonctionnement du fascia et de nombreux autres organes (comme l'alimentation dont il est question en fin d'article). Observez-vous, prenez du recul quant à votre façon de vivre et voyez quelles actions (ou non-actions) vous pouvez poser pour réduire ce stress.

De très nombreuses techniques existent:
simplifier sa vie et tout ce qui peut l'être (simplicité volontaire)
● éviter les vecteurs de mauvaises nouvelles (actualités sous tous les formats: TV, radio, papier...)
● éviter les personnes qui nous tirent vers le bas ou les informer qu'on cherche à positiver à tout prix 😀
méditer (lien vers des méditations guidées), non pas pour éviter totalement de penser, mais éviter que les pensées négatives s'installent durablement et si possible en mettre des positives à la place car "Avec nos pensées, nous créons notre monde", c'est la loi d'attraction!
● faire du sport pour - encore une fois - canaliser le mental et défouler les tensions du corps
● colorier des mandalas (si on aime bien sûr) Lien ici vers un site pour en télécharger gratuitement
● pratiquer le chi-gong, le tai-chi, le yoga ou tout autre pratique qui vous inspire
● pratiquer les bains dérivatifs, technique de santé qui réduit l'état d'inflammation et d'acidose, et donne les mêmes résultats que la cryothérapie - bien connue dans le domaine de l'insomnie - sans l'inconvénient de devoir réchauffer ses membres ensuite, et très accessible comme je l'explique dans cette vidéo
● écouter des affirmations positives ou les lister sur une feuille. On peut aussi tenir un carnet de gratitudes souvent appelé carnet de kifs! Car la théorie ne vaut rien sans la pratique, souvenez-vous-en! 💪
s'entourer de nature, balades, images, photos, fond d'écran, plantes, bruits de nature... comme j'en parlais dans cet article, c'est prouvé, tout ce qui nous rappelle notre nature originelle est bon pour nous et nous apaise!🌳🌺🌲🌼🌴🌷



Les ondes

 

Les ondes, en particulier les ondes des antennes-relais, des wifis et autres électroniques, peuvent affecter les êtres vivants, selon la puissance des ondes émises et la sensibilité des sujets. S'il est possible de mettre ses appareils en mode avion dès qu'on n'en a pas besoin, et/ou de remplacer le wifi en équipant sa maison de fils (ce qu'on a fait), il est plus difficile de lutter contre les antennes-relais, à moins de les faire déplacer (préparez-vous à une lutte acharnée) ou de déménager. Concernant les ondes émises par une box, notez qu'il est facile de mettre un programmateur sur la prise qui l'alimente, de manière à ce qu'elle se coupe entre 23h et 7h par exemple. Si vous êtes très sensibles aux champs électromagnétiques, vous pouvez aller encore plus loin et couper l'alimentation électrique au coucher, comme l'a fait Jacynthe dans cette vidéo. Pour le téléphone fixe, vous pouvez en mettre un à fil - si vous en trouvez encore! - sinon tout simplement vous en passer (c'est notre cas), surtout si vous avez déjà un portable: en prime, vous vous épargnerez bien des appels commerciaux 😁 !

Il y a cependant des ondes contre lesquelles on ne peut pas grand-chose: ce sont les vibrations émises par la planète. La physique quantique commence à mieux mesurer et comprendre ce phénomène, toujours est-il que, par moments, ces variations de fréquences nous laissent épuisés alors même qu'on dort bien, avec des tas de petits tracas (du mal à trouver des mots parfois, anxiété, sensation d'hypoglycémie etc...)



La lumière bleue

 

La lumière bleue émise par les LEDs, écrans, téléphones et autres téléviseurs et écran plat est une autre cause maintenant assez connue d'insomnie. Ces LEDs (diodes électro-luminescentes) émettent une importante quantité de lumière bleue, qui non seulement fatigue les yeux et accélère le vieillissement de la rétine et du cristallin, mais en plus diminue la production de mélatonine, ce qui génère des difficultés d'endormissement, des risque d'insomnies et de réveils nocturnes.

Quelles solutions?
◾ l'idéal serait de lever le pied sur les écrans, en général, et surtout 2 heures avant le coucher (ainsi que toutes les formes de stimuli trop importants). D'ailleurs, pour les enfants, l'effet est souvent spectaculaire: testez une semaine sans écran et vous verrez la différence (merci aux écoles qui mettent en place ce genre de défis, on a beaucoup aimé y participer).
◾ placer un écran à lumière bleue sur téléphone/smartphone etc, comme par exemple ceux proposés par bluecatscreen. Pour une dizaine d'euros, on a un petit film plastique qui absorbe une grande partie de la lumière bleue émise par ce type d'appareils. Ceux qui pianotent tard le soir verront rapidement une différence sur leur sommeil!
◾ télécharger gratuitement le logiciel f.lux, qui modifie la couleur de l'écran et supprime progressivement la lumière bleue à mesure qu'on s'approche de l'heure du coucher (c'est ce que j'ai fait). Seul petit inconvénient: si vous regardez un film sur ordinateur en soirée, il risque d'avoir une teinte un peu jaune... mais c'est pour la bonne cause 😆
◾ si ces 2 méthodes ne sont pas possibles, vous pouvez aussi acheter des lunettes anti-lumière bleue de ce genre qui semblent avoir des résultats intéressants. Il y a des modèles plus esthétiques sur Blueberryglasses, mais il se peut qu'elles ne filtrent que 40% des lumières bleues, ce qui est déjà bien. Pour ma part, je pense malgré tout qu'il serait dommage de porter ce genre de lunettes en permanence, et priver ainsi ses yeux du spectre émis par le soleil (hors conditions extrêmes) car il est vital pour notre bon fonctionnement (comme il peut être délétère en cas d'excès).
◾ enfin, choisissez bien les LED qui éclairent les pièces où vous vivez les soirs: préférez les couleurs plus "chaudes" souvent nommées "blanc chaud".

NB: une bonne partie des informations citées dans ces 2 paragraphes proviennent d'une infolettre rédigée par Jérémie Mercier.



Les peurs et l'insécurité


Les insomniaques sont souvent de grands anxieux, c'est-à-dire des personnes qui vivent dans l'attente douloureuse d'un danger imprécis, imprévisible. Bien souvent, la peur fondamentale là-dessous n'est pas consciente, mais elle se traduit par des actions qui visent à empêcher le sommeil, lutter pour rester éveillé. Certains vont se lancer dans des tas d'activités, d'autres vont lire pour se maintenir éveillés, parler, penser... bref traîner des pieds avant de sombrer dans le sommeil.

Nombreuses sont les peurs qui se cachent là-dessous. Elles sont souvent liées à la peur de l'abandon et de la séparation: peur de lâcher-prise et de s'abandonner dans le sommeil, peur de la séparation (le sommeil est un moment où on est séparé de ses proches, du moins en conscience), peur que des éléments du passé reviennent...

Les solutions vont résider dans un travail en profondeur pour apaiser ces peurs (thérapie, hypnose, rituel chamanique, NERTI etc etc): dépasser sa peur de l'abandon, en particulier les événements déclencheurs (un accouchement difficile, un abandon par un des parents, le décès d'un proche...), cultiver le bonheur du moment présent et les pensées positives, limiter son imagination fertile ressassant des situations difficiles (le mental prend ce passé comme référence pour le projeter sur le futur)... Une aide extérieure est alors souvent la bienvenue. Le processus de guérison sera plus ou moins rapide selon la méthode utilisée et la ténacité de l'angoisse.

Un test facile à faire pour des enfants est celui qui consiste à rassembler une fratrie dans la même chambre: cela comble (en partie voire totalement) le besoin de sécurité lié à la peur d'être seul au moment de laisser son corps et de s'envoler au pays de Morphée... Les enfants qui dorment très bien en crèche ou à l'école au milieu de plein d'autres enfants et qui ne dorment pas du tout à la maison sont généralement concernés: essayez, vous pourriez être surpris! Et toujours dans l'esprit de combler leur besoin de sécurité, vous pouvez aussi ajouter des rituels (repas, douche, lecture...) et des horaires fixes (ce que font les crèches et ce genre de structure), cela rassure les enfants, et aussi les adultes 😀. Cela fait partie - entre autres - de la méthode Au dodo les petits.



L'alimentation

 

L'alimentation peut aussi être en cause: une alimentation acidifiante - qui est celle que nous avons majoritairement - affecte le transit intestinal et plein d'autres organes/fonctions, comme la thyroïde... En découlent aussi de nombreuses pathologies: constipation, colon irritable, maladie de Crohn, parasites comme un ascaride etc...

De nombreuses solutions existent là aussi, mais il serait trop long de toutes les nommer ici... Par chance, cette vidéo à elle seule répond à la problématique:



Voilà! Avec tout ça, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter un bon repos! 💤

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire