Notre responsabilité d'humain, c'est de créer chacun à notre échelle notre paradis sur terre : ce monde dans lequel nous souhaitons vivre.

vendredi 23 décembre 2016

Faire une boîte en origami

A peu de temps de Noël, vous êtes peut-être dans la dernière ligne droite, en train d'emballer les derniers cadeaux pour aider le Père Noël...

J'avoue qu'avec les cadeaux immatériels, le grand avantage est qu'il n'y a plus à se casser la tête sur l'emballage: il suffit d'écrire le nom du destinataire sur l'enveloppe!

Mais il reste toutefois quelques petits objets, souvent des consommables (chocolats, savon... j'ai donné une liste dans cet article), qui seraient tellement bien dans une petite boîte...

Après le furoshiki (emballer dans un carré de tissu), je vous présente donc cette année une autre façon d'emballer écologiquement: la boîte en origami! (Qui d'ailleurs peut aussi servir de boîte de rangement...)

Voici 3 tutoriels en vidéo: (cliquez sur les images)

❶ Le premier est une boîte refermable dont le motif de fermeture m'a totalement séduite. Autre avantage: il se réalise avec une feuille A4, dans mon cas j'ai utilisé une feuille de brouillon imprimée sur une face.

❷ Le second est une boîte avec son couvercle. Elle nécessite 2 feuilles de forme carré, et là aussi, le brouillon est utilisable. De forme un peu plus classique, elle n'en reste pas moins efficace!

❸ Le dernier est une boîte refermable type pâtissier. Elle nécessite par contre un papier A4 légèrement cartonné, et de la colle. Moins écolo que les 2 premiers, le rendu n'en est pas moins joli, surtout avec ce papier pailleté rose! La vidéo est en anglais.



Pour identifier la boîte, vous pouvez écrire le nom du destinataire directement dessus ou, pour ne pas dénaturer la boîte, ou tout simplement dans un but esthétique, vous pouvez utiliser du scotch repositionnable, aussi appelé scotch japonais ou masking tape, dont j'ai parlé ici (et qui d'ailleurs fait aussi un très bon cadeau).

Bon pliage!

PS: pour d'autres idées d'éco-emballage, vous pouvez consulter cet article de Raffa, qui reste la pionnière dans cette démarche: c'est elle qui m'a inspirée en premier il y a... euh... 10 ans!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire